agrandir le texte retrecir le texte imprimer article

L’histoire...

Dans notre monde actuel qui est devenu celui de l’immédiateté, il est de moins en moins évident de parler d’histoire, que ce soit aux enfants ou aux adultes.

C’est l’instant présent qui prime sur toutes autres formes de réflexion et l’analyse. La communication et les commentaires immédiats sur les réseaux sociaux, n’en sont-ils pas la meilleure preuve ?

Le passé a trop tendance à être abandonné, relégué et parfois tout simplement oublié. C’est pourtant notre passé qui nous a construits, qui nous détermine et qui nous amène à faire un choix plutôt qu’un autre. Il est notre Histoire.

Que dire de l’avenir, qui apparaît obscur et si incertain, alors que l’essence même de l’existence de l’homme est dans ce qui est à venir.

En ce mois de novembre, on accepte bien volontiers d’avoir deux jours fériés. Ces 2 dates du passé ont aussi une histoire.

Tout d’abord, le 1er novembre, on célèbre le jour de la Toussaint ; fête religieuse, au cours de laquelle l’Église Catholique Latine honore tous les Saints, connus et inconnus.
Chaque année, à cette date, au cimetière communal, Limours se recueille devant 34 tombes où sont enterrés les soldats morts pour la France, les victimes des bombardements de la Seconde Guerre mondiale, les défunts dans l’ossuaire, les résistants, les 3 pilotes aériens morts au combat au-dessus de Limours. Elle s’incline également devant la tombe de la Solidarité, et la plaque
réalisée en mémoire des déportés et des victimes du nazisme.

Puis le 11 novembre, nous commémorerons le 101ème anniversaire de l’Armistice devant le monument aux morts. À 12h, la population est invitée, aux côtés du monde combattant, des porte-drapeaux et des autorités, à honorer notre Histoire et la Mémoire de ceux qui ont combattu pour notre liberté.

Le 26 septembre, le président Jacques Chirac disparaissait. Il a participé à l’Histoire de notre pays. La France lui a rendu les honneurs. Nous retiendrons l’hommage et la ferveur populaires que les Français lui ont témoignés lors de sa disparition. La commune s’est associée à la minute de silence instaurée en sa mémoire.

Que ce soit lors des commémorations, des inhumations, des anniversaires, des fêtes... nous célébrons toujours un évènement qui rassemble. Bien au-delà de la simple tradition, c’est l’Histoire que nous construisons ensemble, jusqu’à former celle d’une même Nation.

Chaque être humain fait partie de l’Histoire, celle qui s’écrit chaque jour. Ensemble, écrivons celle de notre commune.

Bien sincèrement à vous,
Votre Maire,
Chantal Thiriet