agrandir le texte retrecir le texte imprimer article

La lettre de l’opposition

Novembre 2017

Pourquoi nous avons voté contre le Plan Local D’Urbanisme
Le conseil municipal du 28 septembre comportait à l’ordre du jour l’approbation de la révision du Plan Local d’urbanisme (PLU).
Les élus de l’opposition ont déposé sur ce sujet un amendement lors du conseil municipal du 9 novembre 2016, amendement non retenu par la majorité, mais transmis au commissaire enquêteur dès l’ouverture de l’enquête. L’association « Limours Ensemble » qui soutient les élus de l’opposition a rencontré le commissaire enquêteur M. ROUBIN, lors de sa permanence pour lui exposer l’objet de cet amendement et les arguments qui le motivaient.
Contrairement au plan qui renonce à 6ha de zone constructible par rapport aux 12ha précédents, nous proposions de conserver une zone urbanisable totale de 12 ha afin de favoriser la croissance modérée d’une population active et de mieux répondre à l’ensemble des besoins sur la commune : jeunes ménages avec enfants, personnes en situation économique difficile, personnes âgées qui ne peuvent rester seules dans leur maison et qui désirent toujours habiter Limours et donc ainsi, lutter contre le vieillissement inexorable de la population.
Nous proposions ainsi de déplacer la zone de 6ha urbanisable, supprimée porte sud dans le plan voté par la majorité, vers l’entrée nord de Limours pour permettre à terme un nouvel habitat mixte : petits immeubles collectifs avec 20 à 24 % de logements aidés, ceci afin d’éviter une densification exacerbée du centre ville autorisée par la loi ALUR.

Aucune de nos propositions n’a été retenue par le commissaire enquêteur qui a confirmé dans son rapport final le projet de la majorité.

Pour l’opposition, la sous-estimation de l’augmentation de la population (0,5% au lieu de 1% selon l’INSEE) aura pour conséquence une augmentation inéluctable du foncier sur Limours qui défavorisera les ménages modestes. Ce nouveau plan d’urbanisme adopté pour les 15 ans à venir ne permettra pas de répondre à une évolution dynamique de Limours en particulier dans le cadre du développement des activités du Plateau de Saclay.

C’est la raison pour laquelle nous avons voté contre.

Une carrière politique programmée, mais jamais affichée !
Il est bien connu que, pour arriver à leurs fins, les politiciens n’hésitent pas à se parer d’un costume adapté aux circonstances.

Ainsi, un homme de droite qui ne l’avoue pas lors des élections municipales dans une commune plutôt de gauche, n’hésitera pas à se déclarer lors de ses campagnes officiellement sans étiquette et « hors des clivages politiques stériles ».

Il arrive un moment où pour aller au bout de son ambition politique et être sénateur, il faut les soutiens de son camp aux niveaux les plus élevés possibles.

Force est alors de faire fi d’une neutralité affichée en prenant position ouvertement pour la droite, en se présentant comme conseiller régional sur la liste de Valérie Pécresse, allant jusqu’à inviter ses administrés lors des élections législatives à voter pour une candidate ayant activement soutenu le candidat de droite LR aux présidentielles et maintenant, se faire élire dans le groupe LR au Sénat.

Qu’en sera-t-il alors pour son (sa) successeur(e) à la tête de la mairie ?

Les 3 élus de Limours Ensemble
Olivier Jouniaux, Anne Turpin, Simone Cassette.
Le 6 Octobre 2017
Limours Ensemble est sur Facebook