agrandir le texte retrecir le texte imprimer article

Le budget communal 2012

Malgré un contexte économique délicat et en dépit des dotations de l’Etat gelées
pour la deuxième année consécutive, le budget 2012 reste résolument tourné vers
l’amélioration des conditions de vie des Limouriens et va permettre, dans le respect
scrupuleux des engagements pris, de réaliser un programme d’équipements nécessaires.

Le budget 2012 est orienté de façon à supporter l’action sociale de la commune et à générer la capacité d’autofinancement nécessaire à la bonne réalisation des investissements structurels.

Le budget communal en quelques chiffres

1. Fonctionnement

Les produits des services, principalement restauration et périscolaires (garderie, études) restent stables. Les recettes de l’impôt n’évoluent que par la revalorisation des bases (1.7%), les taux des trois taxes communales (TH, TF et TFNB) restent inchangés depuis 2003.
Les différentes dotations de fonctionnement sont « gelées » depuis 2010.

La masse salariale représente 55% des charges de fonctionnement et reste le poste le plus important. Il est donc primordial de gérer les ressources et les compétences au plus près des besoins de la commune.
Le niveau des charges générales reste très dépendant des conditions climatiques du coût de l’énergie. Au moment où les coûts énergétiques augmentent, le budget devient un outil majeur pour accentuer notre approche de développement durable dans tous les domaines de fonctionnement.

2. Investissement

L’emprunt inscrit est destiné pour partie au financement de la stratégie d’acquisition foncière de la commune d’une part et à l’équilibre budgétaire d’autre part. Cette variable d’ajustement budgétaire sera supprimée lors de la reprise des résultats de l’année 2011 à intervenir dans le premier semestre.
Les reversements de TVA restent élevés en regard du montant des investissements de 2011. Les aménagements des abords du collège représentent 40% du programme d’investissement.L’acquisition d’un nouveau logiciel de gestion permettra une meilleure efficacité entre les différents services (comptabilité, services techniques, périscolaires, ressources humaines). Par ailleurs, les réalisations faisant suite aux demandes des réunions de quartier continueront à s’échelonner tout au long de l’année.

Le budget assainissement


1. Exploitation
L’essentiel des recettes est assuré par le produit des taxes sur la consommation d’eau des ménages et de raccordement aux réseaux des nouvelles habitations.

2. Investissement
Le budget assainissement est de nouveau excédentaire et pourra supporter des travaux importants dès 2013.
Le schéma directeur local, dont l’étude se termine cette année, permettra de déterminer les différentes priorités et d’obtenir les subventions sur les opérations concernant le réseau d’assainissement communal.

Le budget 2012 reste en ligne avec les orientations budgétaires qui ont été fixées
(cf Limours magazine n° 62 Janvier 2012) et conforme au plan financier à 5 ans.