agrandir le texte retrecir le texte imprimer article

Les orientations budgétaires 2018

Budget 2018 : Entre raison et ambitions.

Le 29 janvier dernier, selon un rythme régulier, le Conseil Municipal a adopté le budget primitif 2018. Malgré un contexte financier incertain et pour la quatorzième année consécutive, l’équipe municipale respecte l’un de ses engagements majeurs en maintenant, coûte que coûte, les mêmes taux d’imposition communaux. Retour sur les principaux éléments du budget 2018.

Un contexte financier incertain :

Lors de la Conférence nationale des territoires, le 14 décembre à Cahors, le gouvernement a annoncé la mise en place des contrats de confiance obligatoire pour les 319 collectivités les plus peuplées dans leurs catégories. Ce contrat se traduit par une limitation de la hausse des dépenses de fonctionnement et la mise en place d’un plafond d’endettement.
La volonté du Gouvernent n’est plus de baisser les recettes mais de limiter l’augmentation des dépenses de fonctionnement en sanctionnant financièrement le non-respect de cette tendance.
Même si la commune de Limours n’est, pour l’instant, pas concernée par ce contrat ; depuis la mise en place du plan prospectif en 2001, l’équipe municipale contrôle rigoureusement ses dépenses de fonctionnement. Les principaux leviers d’action sont l’encadrement de la masse salariale qui représente 56% du budget, la stabilisation des dépenses à caractères générales ainsi que la limitation de l’endettement.
Par ailleurs, le Gouvernement s’est engagé à̀ supprimer la taxe d’habitation sur la résidence principale pour 80% des ménages. Le mécanisme devrait être progressif, l’Etat prenant en charge ces dégrèvements dans la limite des taux et des abattements en vigueur en 2017. Pour Limours 55,32% des foyers devraient être exonérés en 2020. Soit une compensation de dégrèvement totale attendue de 1 061 313€.

Les grandes lignes du budget communal :

1. FONCTIONNEMENT

Comme évoqué lors du Rapport d’Orientation Budgétaire, le niveau des dépenses est maintenu stable depuis plusieurs années. Ce résultat est rendu possible grâce à l’encadrement strict des dépenses à caractère général, au suivi attentif de la masse salariale tout en gardant un service de qualité. L’implication au quotidien des services municipaux dans la poursuite de cet objectif doit être ici soulignée.
Malgré le contexte très contraint, le budget 2018 fait un effort conséquent en direction des associations en leur maintenant encore cette année le même niveau de subventions. Cet effort est la reconnaissance de leur dynamisme et de leur contribution au « vivre ensemble » à Limours.

2. INVESTISSEMENT

Nonobstant un budget de fonctionnement « encadré », nous n’oublions pas nos ambitions et continuons la réalisation de projets nécessaires à la collectivité.

Le budget investissement est scindé en trois volets principaux :

Structurel Imposé  : c’est l’ensemble des éléments incontournables permettant à la collectivité d’être opérationnelle. Contrats de chauffage, éclairage, entretien de la voirie et des bâtiments, mise en accessibilité, renouvellement du matériel des services, soit un total de 343 930 €.

Structurel Annuel : c’est l’ensemble des investissements retenus pour l’année. En raison des lourdes incertitudes pesant sur les recettes provenant de l’État, ce volet du programme d’investissements sera engagé uniquement en fonction des moyens réels constatés. En 2018, la priorité sera donnée aux circulations douces. Création d’une sente piétonne Avenue du Parc parallèlement à la création de places de parkings, reprise des trottoirs rue des Acacias et avenue des Fleurs. Un complément de jeux pour enfants dans le parc des Cendrières sera également réalisé ainsi que le renouvellement d’une partie du parc informatique communal et du matériel de sonorisation de La Scène. Au chapitre du patrimoine, la restauration de superbes statuettes anciennes sera réalisée ainsi que la 3ème phase du parcours du patrimoine. Cela représente un total de 354 410 €.

Grands Projets  : il s’agit ici de la 4ème tranche du programme de réhabilitation-isolation et mise en accessibilité des 2 groupes scolaires E. Herriot et Les Cendrières. Pour l’école E. Herriot, il s’agit de la réfection de la toiture et pour les Cendrières, de la réhabilitation du réfectoire.
Le nouveau grand projet traitant du « Quartier Ouest » est initié cette année (voir dossier). Les frais d’étude sont inscrits au budget 2018. Le total des Grands Projets est de 752 190 €.

Le total des investissements pour 2018 est de 2 004 080 € financés pour partie par 1 164 631 € de subventions obtenues.

3. L’AUTOFINANCEMENT
Le plan prospectif communal prévoit un autofinancement brut de 400 000€. Pour le budget 2018 l’autofinancement prévisible sera de 328 952 €. Ce dernier sera majoré lors de la reprise des résultats du compte administratif 2017 et devrait être dépassé.
Après remboursement de la dette, notre autofinancement net est de 133 042€.

4. LA DETTE COMMUNALE
Depuis 2001, la gestion active de la dette est une priorité avec pour double objectif l’optimisation des capacités d’investissement et la réduction des frais financiers.
Pour rappel, deux prêts ont été remboursés par anticipation en 2016 et l’ensemble de la dette communale est à taux fixe suite à la collaboration de la Caisse d’Épargne et l’aide du fond de soutien.
A ce jour le programme de réhabilitation-isolation et mise en accessibilité des 2 groupes scolaires E. Herriot et Les Cendrières a été intégralement financé sur les fonds propres de la commune à hauteur de 1 037 113€, sans recours à l’emprunt.

Réhabilitation-isolation et accessibilité des 2 groupes scolaires

Fin 2017 le poids de la dette par habitant est de 820€ contre 1 526€ en 2006.
Le recourt à l’emprunt sera nécessaire en 2018 afin de financer la fin des travaux des 2 groupes scolaires. Cela sera bien entendu également l’occasion de renégocier la dette communale dans sa globalité.

Le budget assainissement

Ce budget est équilibré en recettes et en dépenses à 614 496,15€ en section exploitation et à 718 723,41€ en section investissement, soit un total de
1 333 219,56€.

Conformément au Plan Pluriannuel d’Investissement, l’essentiel des travaux pour 2018 consistera à finaliser le remplacement des canalisations du boulevard des Écoles, à réhabiliter et séparer des regards de visite, ainsi que d’assurer le suivi des mises en conformité des branchements.

Alors que les dépenses de fonctionnement des administrations publiques continuent de progresser légèrement, les administrations publiques locales sont les seules à baisser leurs dépenses de façon constante depuis 2015. Notre commune en apporte la parfaite illustration.
Pour autant, préserver à la fois le modèle économique des collectivités territoriales, contenir la dépense publique et assurer le financement des investissements devient un exercice quasiment impossible.