agrandir le texte retrecir le texte imprimer article

Les orientations budgétaires 2019

Face au désengagement de l’Etat, la gestion vertueuse des finances de la ville.

Le 28 janvier dernier, le Conseil Municipal a adopté le budget primitif 2019. Dans un contexte financier toujours aussi contraint pour les collectivités locales, l’équipe municipale a réussi à maintenir au même niveau la pression fiscale et ce, pour la quinzième année consécutive. Pour autant elle poursuit son ambitieux programme d’investissement.
Retour sur les principaux éléments du budget 2019.

Le désengagement de l’Etat :

485 000 €. C’est le montant que la ville a perdu entre 2014 et 2018, au titre de sa Dotation Globale de Fonctionnement.
Cette dernière représente et de loin, la principale dotation de l’Etat aux collectivités et constitue le véritable pivot des relations financières entre ces deux entités.

Pourtant, le constat est sans appel et la baisse ne cesse d’être constante. Cette tendance se poursuivra pour l’exercice 2019, accompagnée d’une baisse des allocations de compensation de l’Etat estimée à 61 000 €.

En outre, l’incertitude financière demeure, car les collectivités attendent toujours de connaître le mécanisme de compensation promis par le Gouvernement, suite à la suppression annoncée de la taxe d’habitation.

Face à ces importantes restrictions budgétaires et à ce climat anxiogène, la vigilance et la maitrise financière doivent être permanentes.

L’équipe municipale continue ainsi de contrôler rigoureusement ses dépenses de fonctionnement. C’est l’un des principaux leviers d’action qui lui permet de ne pas augmenter la pression fiscale ainsi que la tarification de ses services.

Les grandes lignes du budget communal :

1. FONCTIONNEMENT

Comme évoqué lors du Débat d’Orientations Budgétaires, le niveau des dépenses est maintenu stable depuis plusieurs années.

Ce résultat est rendu possible grâce à l’encadrement strict des charges à caractère général, ainsi qu’au suivi attentif de la masse salariale, tout en maintenant un service de qualité aux Limouriens.
L’implication au quotidien des services municipaux dans la poursuite de cet objectif doit être ici soulignée.
Le budget 2019 traduit un effort conséquent en direction des associations en maintenant cette année encore le même niveau de subventions.
C’est la traduction, du soutien de la commune à leur dynamisme et à leur contribution au « bien vivre ensemble » à Limours.



2. INVESTISSEMENT

L’équipe municipale fait le choix de poursuivre l’action engagée et d’investir dans des projets structurants pour d’une part garantir l’avenir des Limouriens, et d’autre part pour maintenir des services publics de qualité.
Ainsi, nonobstant un budget de fonctionnement « encadré », la commune poursuit la réalisation de projets nécessaires à la collectivité.

En 2019, le programme d’investissement sera conséquent et scindé en deux volets principaux :

Structurel incontournable :
Il est constitué de l’ensemble des éléments incontournables permettant à la collectivité d’être opérationnelle : contrats de chauffage, d’éclairage public, entretien de la voirie et des bâtiments, mise en accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, renouvellement du matériel des services, soit un total de 351 000€.

Grands Projets :

Lancement du grand projet « Quartier Ouest » avec la construction d’un nouveau bâtiment de service public qui abritera le futur Centre Technique Municipal, (CTM), ainsi que les services urbanisme et juridique.

Le Conseil Municipal a approuvé à l’unanimité, la conclusion du marché de construction de ce nouveau bâtiment, par délibération du 17 décembre dernier.

Poursuite du programme de restauration de l’église Saint-Pierre en collaboration avec l’architecte du patrimoine. Une somme de 50 000 € est inscrite chaque année au sein du budget primitif. La réalisation des travaux pour un montant global d’environ 480.000€ HT fera l’objet d’un phasage sur 3 années.

En outre, et sur le même principe, 140 000 € seront affectés à la restauration de l’orgue.

Enfin le programme d’aménagement de la Maison de Santé Pluri professionnelle ayant pour but de disposer d’une véritable offre médicale en adéquation avec les attentes des habitants, est en cours d’études avant une réalisation que nous espérons dans le courant du second trimestre 2019.

Le total des investissements pour 2019 s’élève à 1 190 100 € pour le budget primitif.


3. LA REPARTITION GLOBALE DES DEPENSES

L’équipe municipale rend compte régulièrement de l’utilisation des deniers publics aux contribuables Limouriens. En voici un nouvel exemple avec la présentation de la répartition des dépenses par grands secteurs pour 2019, sur une base de 100 € :

4. L’AUTOFINANCEMENT

Un regard tout particulier est à apporter sur cet instrument financier, gage d’une gestion rigoureuse.
En effet, l’autofinancement « brut » correspond à la différence entre les recettes et les dépenses de la section de fonctionnement virée ensuite, en recette à la section d’investissement.

L’autofinancement est par conséquent essentiel pour assurer le financement des investissements en évitant systématiquement de recourir à l’emprunt.

L’autofinancement brut s’élève à 163 593 €.

L’autofinancement net s’élève quant à lui à 206 968 €.
Il est égal à l’autofinancement brut, majoré des ressources propres d’investissement (FCTVA, Taxe d’aménagement, Dotations aux amortissements) et déduit du remboursement du capital de la dette]

Cet autofinancement net sera de nouveau abondé lors du vote du Budget Supplémentaire, après reprise des résultats du compte administratif 2018.

Le budget assainissement

Ce budget est équilibré en recettes et en dépenses à 749 057 € en section d’exploitation. Il en est de même en section investissement, à hauteur de
786 101,02€, soit un total de 1 535 158,02 €.

Conformément au Plan Pluriannuel d’Investissement, l’essentiel des travaux pour 2019 consistera à finaliser le remplacement des canalisations du boulevard des Écoles, à réhabiliter et séparer des regards de visite, ainsi que d’assurer le suivi des mises en conformité des branchements.

En cette période de forte restriction budgétaire, Limours, comme l’ensemble des communes fait face à une épineuse équation : pallier au désengagement de l’Etat tout en maintenant un service public de qualité.
Malgré cette équation éminemment complexe, l’équipe municipale fait face à cette situation et poursuit son action volontariste dans le respect des engagements pris.

Article fait le 02.05.2019