agrandir le texte retrecir le texte imprimer article

Mouvement de contestation citoyen

« Les gilets jaunes »

Il n’aura échappé à personne que notre pays traverse une crise, qui se traduit par un important mouvement de contestation citoyen, « Les gilets jaunes ».

Ce mouvement ciblant à l’origine la hausse des carburants et la baisse du pouvoir d’achat, cristallise un profond mécontentement social, qui va bien au-delà de ces revendications.

Alors que sur les réseaux sociaux un hashtag « Balance ton maire » appelait à dénoncer les maires ayant augmenté la taxe d’habitation, le Président de la République, demande maintenant aux maires de mettre en place des cahiers de doléances et d’organiser des débats dans le but de collecter et de faire remonter les revendications des citoyens. CQFD…

Après l’annonce faite par le gouvernement de l’organisation d’un grand débat, il aura fallu attendre quelques semaines, pour que les consignes afférentes soient données aux Préfets et que ces derniers réunissent les maires le 22 janvier.

Pour autant :
• A Limours depuis 2001, un cahier de suggestions est à la disposition du public,

• Un cahier de doléances, inséré dans ce cahier de suggestions, a été ouvert. Il sera transmis au cabinet du Préfet en charge de ce dossier,

• Le site national : https://granddebat.fr est ouvert à tout citoyen qui souhaite participer à la réflexion collective sur les 4 thèmes : 1) Organisation de l’Etat et des services publics, 2) La fiscalité et les dépenses publiques, 3) Démocratie et citoyenneté, 4) La transition écologique.

• A partir d’avril 2019, comme nous le faisons tous les 2 ans, nous irons à la rencontre des habitants par quartier, ce qui représente 20 réunions. L’équipe municipale et moi-même croyons beaucoup plus à ce temps d’échanges qu’aux effets de communication.

Les personnels d’accueil de la mairie sont les premiers à recevoir toutes les doléances des administrés et sont ainsi susceptibles de se retrouver en souffrance face à certaines attitudes. Il appartient au Maire de rester vigilant pour préserver la sécurité et le bien-être du personnel au travail.

Je voudrais ici remercier très sincèrement nos personnels d’accueil.

Cette crise aura au moins permis que le Maire et les élus locaux retrouvent un peu de reconnaissance aux yeux d’un pouvoir central déconnecté de la réalité de ce que vivent nos concitoyens au quotidien et que nous partageons avec eux.