agrandir le texte retrecir le texte imprimer article

Réseau d’Echange Réciproque des Savoirs

Dans le cadre de la thématique Ville Innovante de l’Agora citoyenne, un des premiers ateliers mis en place est le Réseau d’Echange Réciproque des Savoirs (RERS). L’objectif de cet atelier est de permettre à chacun de partager ses savoirs ou savoir-faire pour ensuite recevoir à son tour un savoir qu’il aimerait lui-même apprendre ou découvrir. Un groupe de pilotage de ce projet a été désigné.

Comment fonctionne le RERS ?
Si une personne souhaite participer, elle contacte le réseau. Avec l’aide d’un membre de l’équipe d’animation, elle formule une offre et une demande de savoir. Lorsque des offres et demandes peuvent correspondre, l’équipe d’animation du réseau met en relation les offreurs et demandeurs. Un membre de l’équipe d’animation est toujours présent lors de ces mises en relation. Il aide les offreurs et demandeurs à préciser leurs attentes respectives. Pendant cette mise en relation, les offreurs et les demandeurs décident ensemble des contenus et des modalités de leurs rencontres : lieu, jour, heure, fréquence, méthode, moments pour faire le point, etc.
La commune a adhéré à la Charte des Réseaux d’Échanges Réciproques de Savoir
sur le site de FORESCO fonctionnant selon les principes suivants :
• Réciprocité ouverte : à l’intérieur du RERS, une première personne qui offre un savoir à une seconde personne (ou à plusieurs) peut recevoir en contrepartie un savoir
d’une troisième personne.
• Absence de hiérarchisation de savoirs : il est admis d’offrir une recette de pâte
brisée en échange de cours de mathématiques, d’une initiation à Internet et d’une
conférence sur Platon.
• Absence de contrepartie financière.
• Réciprocité des dons : chacun est invité à donner ses savoirs et à recevoir des
savoirs.
• Réciprocité instauratrice de parité : tous offreurs et demandeurs.
• Réciprocité formatrice : en offrant ses savoirs, le transmetteur apprend à au
moins trois moments : en préparant l’offre, le transmetteur refait le parcours de ses
apprentissages, réactualise ses savoirs, les réorganise, les rationalise ; en transmettant, le transmetteur reformule, on réagit à ce que vit l’apprenant, et on
retravaille donc ses savoirs ; en répondant aux questions du ou des apprenants, le
transmetteur a un autre point de vue sur ses propres savoirs et peut les réinterroger
ou les compléter.
• Réciprocité des rôles : en vivant les deux rôles, chacun réinterroge sa façon de
vivre et apprend à apprendre (dans le sens apprendre « à » et apprendre « de »).
Les apprentissages se font, mais jamais juste après la mise en relation ; lors de celle-ci, les offreurs et demandeurs prennent un rendez-vous. Cela permet à chacun de repenser aux apprentissages et aux méthodes proposées.
Le réseau proposera des temps d’échanges sur les échanges afin que les participants
puissent réfléchir, avec des participants d’autres échanges, aux méthodes, aux difficultés et facilitations, etc.
Le réseau propose aussi des temps conviviaux où les participants du réseau peuvent
faire connaissance, préparer un événement festif, des petits déjeuners pour faire le
point, etc.

Cette initiative a pour but de participer à la vie collective et au bien vivre ensemble.
Lors du confinement et dans la phase du déconfinement, nombre de Limouriens se sont fait connaître pour apporter leur temps, leur aide et leur expertise parfois pour venir en soutien à leurs voisins ou aux plus démunis. C’est aussi sur cette solidarité
que peut s’appuyer un RERS.
Nous vous invitons dès à présent à réfléchir sur cette nouvelle dynamique. À l’issue de
l’Agora citoyenne du 23 septembre, l’équipe de pilotage est à votre disposition pour
vous inscrire au premier groupe de travail qui se réunira le 9 octobre et auquel vous
êtes invités dès à présent pour discuter ensemble de vos souhaits et de vos besoins.
Contactez le RERS sur www.limours.fr « Ma mairie 24h/24 »