agrandir le texte retrecir le texte imprimer article

Soudain, l’hiver…

Depuis 2013, dernier épisode neigeux important, nous avions une fois de plus oublié que nous étions en hiver.

Dès le mardi 6 février après-midi, la Préfecture interdisait les transports scolaires et la circulation des camions. Certains véhicules n’ayant pas eu le temps de rentrer au dépôt, ont perdu le contrôle sur les chaussées enneigées et ont bloqué la départementale 988, tant dans la côte de Chaumusson que dans celle du bois des Morts, empêchant physiquement l’accès sur Limours de la saleuse du département. Ce sont nos services techniques communaux qui ont dû saler en priorité les départementales, la RD 988 ainsi que la RD 24 (Roussigny).

Afin de répondre aux besoins occasionnels mais nécessaires pour déneiger nos 54 km de voirie, la commune est dotée d’un camion pouvant contenir 3 tonnes de sel, équipé d’une lame et d’un tracteur avec saleuse pouvant emporter 500 kg ainsi que 3 « poussettes » saleuses pour les sentes et trottoirs.

Il a été déversé sur la commune un total de 40 tonnes de sel, principal « fondant » utilisé pour lutter contre les effets de la neige et du gel. Certains penseront que ce « fondant » a un impact considérable sur notre environnement alors que d’autres estimeront incontournable un salage préventif et immédiat.

Cependant rien ne remplacera les hommes. Je tiens très sincèrement à remercier les personnels communaux qui ont mis tout en oeuvre pour que chacun puisse rentrer à son domicile et cela pendant toute la durée de cet épisode, de jour comme de nuit.

Merci aux gendarmes, aux pompiers, à la RPA et aux élus présents sur place, pour leur aide précieuse et pour avoir raccompagné et hébergé quelques naufragés de la route, fort tard dans la nuit.

Merci aux agriculteurs qui sont venus en renfort dans les hameaux.

Merci aux nombreux Limouriens qui ont balayé leur trottoir, qui sont allés faire les courses pour leurs voisins plus âgés, qui nous ont proposé leurs services, bref qui ont fait preuve d’entraide.

C’est dans un moment comme celui-là que l’on reconnaît la vraie valeur du vivre ensemble et de la solidarité.

Bien sincèrement à vous

Votre Maire
Chantal Thiriet