Éditorial du Maire

L e 24 septembre dernier, Jean-Raymond Hugonet, Maire de Limours, a été élu Sénateur de l’Essonne.


Après avoir été élu Maire en 2001, 2008 et 2014, puis élu Président de la Communauté de Communes du Pays de Limours, Président de l’Union des Maires de l’Essonne et enfin Conseiller Régional d’Île-de-France, devenir Sénateur est un parcours politique exemplaire.

Nous pouvons tous être fiers de voir un enfant de Limours accéder à une telle fonction dans un lieu qui impose le respect et le travail. Vous le savez peut-être, Jean-Raymond est très attaché à Victor Hugo. Un jour, il m’a confié qu’en visitant le Sénat, il y a quelques années, il avait rêvé devant le portrait de Victor Hugo de pouvoir peut-être un jour avoir la chance lui aussi, d’y pénétrer par la grande porte pour rejoindre son illustre prédécesseur. Ce rêve est devenu réalité le 2 octobre 2017.

La loi sur le cumul des mandats lui impose de ne plus pouvoir exercer son mandat de Maire dans notre commune si chère à son cœur.

C’est dans ce contexte que Jean-Raymond, alors que je travaille à ses côtés depuis 2001 en tant qu’adjointe, m’a demandé de lui succéder. C’est une immense preuve de confiance et évidemment un grand honneur pour moi.

Cette fonction implique avant tout une grande disponibilité, ce qui impacte ma famille. Je profite ici pour la remercier de son soutien et sa présence indispensable à mes côtés.

Mes collègues adjoints et conseillers municipaux ont accepté ce changement et m’ont élue Maire à l’unanimité lors du Conseil Municipal du 16 novembre 2017. Un grand merci à eux.

La remise de l’écharpe tricolore fut un moment d’une intensité indescriptible où j’ai compris l’enjeu de la fonction qui m’incombait pour les années à venir.
Ce challenge sera difficile à plusieurs titres et j’en mesure déjà l’importance. Il le sera surtout et avant tout parce que je suis une femme. Ce qui est accepté, toléré, admis… en politique pour les hommes, doit être justifié, argumenté, critiqué… pour les femmes. Pourquoi au XXIème siècle, encore si peu de femmes sont élues Maires, Conseillères, Sénatrices ou Ministres ?

C’est également une grande fierté de devenir la 1ère femme élue Maire dans notre commune, et savoir qu’à ce titre je resterai dans l’histoire de Limours. Cela peut paraître symbolique, pour moi ça représente un aboutissement de mes différents engagements personnels.

Certains diront une page se tourne. Je répondrais que « le livre est ouvert » et que j’en continuerai l’écriture. Pas de pages à déchirer, mais bien une continuité de l’histoire de notre commune dans l’intérêt de ses habitants.

Si nous devions ne retenir qu’une chose sur le bilan des 16 années de Jean-Raymond en tant que Maire, ce serait que la ville est enfin apaisée grâce au dialogue constant avec les Limouriens. Il y fait bon vivre.

Un pied à la ville, un pied à la campagne…

J’essaierai à la façon qui sera mienne de perpétuer ce dialogue et d’être à votre écoute dans un esprit de tolérance et de respect.

Arrivée il y a 30 ans avec mon mari et mes trois enfants, je me suis engagée très vite dans la vie associative. J’ai une double formation d’infirmière et d’enseignante spécialisée auprès d’élèves en difficulté. J’aime me ressourcer en montagne, et aussi dans la lecture et les activités que l’on crée avec ses mains.

Je tiens à remercier toutes les personnes qui m’ont adressé des messages de félicitations et d’encouragement qui font chaud au cœur et me permettent d’avancer dans mes nouvelles fonctions.

Décembre est déjà là, et je profite de ce magazine pour souhaiter à chacun d’entre vous et à vos familles de passer d’excellentes fêtes de fin d’année.

Votre Maire Chantal Thiriet