Coup d’envoi CTM

pour le nouveau Centre Technique Municipal.


Mardi 25 juin, Chantal Thiriet, Maire de Limours, a posé symboliquement la première pierre du nouveau Centre Technique Municipal en présence de Valérie Pécresse, Présidente du Conseil régional d’Île-de-France, de Jean-Raymond Hugonet, Sénateur de l’Essonne, de Abdel-Kader Guerza, Sous-Préfet de l’Essonne, de Dany Boyer, Conseillère Départementale ainsi que de nombreux élus du territoire.

Le projet Quartier Ouest a été l’un des seize premiers projets labellisés par la Région Île-de-France, « 100 quartiers innovants et écologiques  ». Ce projet est le fruit d’une réflexion longuement murie sur l’aménagement de ce quartier qui en a tant besoin. Il s’agit d’un véritable projet d’aménagement du territoire qui s’étend du Parc et du groupe scolaire des Cendrières jusqu’à la coopérative agricole, porte d’entrée Ouest de la commune.
Ce projet Quartier Ouest se décline selon une logique respectant avant tout notre Plan Local Urbanisme (PLU) :

➔ PLUSIEURS ÉLÉMENTS LIÉS ENTRE EUX PAR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE
1. Aménagement de la Zone d’Activités Intercommunale de la Coopérative (cf. Limours Magazine #130 mars 2018).
2. Construction d’un nouveau Centre Technique Municipal mieux adapté à l’accueil du public.
3. Réalisation d’un programme équilibré de logements sur l’ensemble d’un tènement foncier en lieu et place des actuels services techniques de la commune, incluant la friche industrielle peu décorative située en face (cf. Limours Magazine #138 juin 2018 et #142 avril 2019).
4. Renforcement des liaisons douces avec la montée en puissance de la Véloscénie et la création d’un tronçon Limours/Saint-Rémy-les-Chevreuse (cf. conseil communautaire du 6 déc. 2017).

Cette labellisation régionale a permis à la commune d’obtenir une subvention de 1 million d’euros portant sur la construction du nouveau Centre technique municipal.

➔ PLUSIEURS ÉTAPES D’ÉLABORATION
Peu ergonomique et de moins en moins adaptés aux nouvelles pratiques et missions, les services techniques sont actuellement installés en entrée de ville dans des garages et dans le bâtiment de l’ancienne gare de Limours (terminus de la ligne de Sceaux, actuelle ligne B). Ce bâtiment de caractère est conservé dans le
projet et sa destination sera en lien avec une mission de service public.
La construction d’un nouveau CTM a débuté le 8 février 2019.
L’aménagement dans les nouveaux locaux est envisagé pour
début 2020.
Ce déménagement marquera le lancement du chantier d’aménagement des constructions de logements, dénommées « Clos de la Gare » et confiées à la société Nexity.

➔ UN OBJECTIF PRIORITAIRE : LA FONCTIONNALITÉ DU SITE
L’implantation retenue met en résonance deux volumes bâtis sur la profondeur du site, le bâtiment principal au premier plan, plutôt administratif, et les volumes ouverts des abris en fond de perspective, pour la partie technique. Tous les locaux et aires de
travail sont regroupés à l’entrée. Le projet organise la synergie
des activités de jour dans un ensemble compact.

➔ LE PÔLE ADMINISTRATIF
Une superposition sur 2 niveaux des fonctions du pôle administratif (Urbanisme, Juridique, Technique) :
- de plain-pied : accueil public, bureau des contremaîtres, prise de service, locaux sanitaires et sociaux.
- en étage : bureaux des responsables de service, salle de réunions et archives.

Un espace public ouvert à l’entrée du site au débouché de la voie du parc d’activités, comprend 10 places de stationnement en libre accès à tout moment pour les visiteurs.

➔ LES ATELIERS AU CŒUR DU DISPOSITIF
Le hall des gros travaux est traversant et dessert l’ensemble des ateliers. Cet élément majeur du programme présente plusieurs atouts de flexibilité et de polyvalence d’utilisation : facilité des manœuvres d’accès, concomitance d’occupation et d’activité sur la profondeur du local, hall distribuant les « box » mitoyens et permettant, sans contourner le bâtiment, un accès transversal pour les agents.

➔ LES SERRES EMBLÉMATIQUES DU CTM
sont visibles depuis le parcours de la Véloscénie et exposées de façon à profiter du meilleur ensoleillement. Le pôle espaces verts participe pleinement à la vie des ateliers.

➔ LES ABRIS COUVERTS
se déploient dans la continuité des aires de stockage de matériaux, tous adossés au pied du talus nord-ouest.

➔ LES FAÇADES CRÉENT UN ÉCRAN VISUEL LE LONG DE LA VÉLOSCENIE
en amont des aires minérales de manœuvre et de stockage, souvent disgracieuses.

➔ UN ESPACE NATUREL SIGNIFICATIF EST PRÉSERVÉ EN FOND DE VALLÉE

Afin de conforter la richesse écologique préexistante, la végétation spontanée sera maintenue, elle est adaptée aux conditions actuelles. Cette prairie de fauche à l’entretien limité s’inscrit directement dans la démarche environnementale de la ville.

➔ L’OBJECTIF AFFICHÉ DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE
est traduit par la présence de panneaux photovoltaïques, récupérateur d’eau et toiture végétalisée.

Comme tous les projets concrétisés par la commune, le CTM s’inscrit dans une réflexion globale, prenant en compte l’équilibre financier en lien avec ce que nous appelons communément « la Smart City ». Cela signifie concrètement, entre autre, que le suivi des énergies reste une préoccupation constante dans notre patrimoine communal.

« Architecte : NOVAK MENIER ARCHITECTES
surface totale de la parcelle : 11 749 m2
surface du bâti : 1591 m2
Coût prévisionnel : 3 010 400€ HT »


À l’occasion de la cérémonie, la ville et le partenaire promoteur, Nexity Domaines, se sont vu remettre le label "Habitat et Qualité de Vie", phase conception avec une note de 799 points (sur un total de 1000 points) des mains du co-directeur Gilles Gallichet.