Juillet-Août

Concertation et participation : le respect des engagements pris

 

De façon constante depuis vingt ans et bien avant que cela devienne la norme, l’équipe Aimons Limours a placé la concertation et la participation au cœur de sa démarche citoyenne. Cela demeure un de nos engagements majeurs qui est même devenu, au fil du temps, une véritable «marque de fabrique».

Cette démarche citoyenne revêt aujourd’hui de multiples facettes desquelles ressortent deux vecteurs principaux.

D’une part, la tenue d’instances officielles rendues incontournables par la loi et le règlement, en matière d’aménagement du territoire notamment.

D’autre part, les nombreux dispositifs mis en place petit à petit afin d’assurer, en proximité, l’avenir de la commune dans le strict respect de l’intérêt général.

La sortie progressive de la pandémie qui s’opère actuellement correspond avec un retour de ces dispositifs dans leur plein exercice et nous nous en réjouissons.

C’est ainsi que la tournée des réunions de quartiers a été, comme d’habitude, particulièrement suivie par les Limouriennes et les Limouriens puisque ce sont concrètement près de 500 personnes au total qui ont répondu à l’appel des élus venant à leur rencontre au sein de leurs quartiers respectifs.

L’Agora citoyenne a également vu la reprise de ses ateliers mis en place rapidement dès les élections municipales passées. Les six modules proposés reçoivent un franc succès, indépendamment des thématiques «classiques», notamment sur les nouvelles mobilités ou l’échange des savoirs.

L’ensemble de ce travail permet à la fois de recenser des besoins non encore identifiés, des problèmes spécifiques émergeants ou des envies pour l’avenir.

Ces nombreuses questions et échanges constructifs sont également l’occasion pour les élus de faire œuvre de pédagogie tant les multiples difficultés financières ou autres tracasseries administratives et normatives sont devenues autant de freins à l’action publique qui ne sont pas forcément identifiés par la population.

Car ces multiples exercices de concertation doivent, avant tout, être considérés comme une action collective au sein de laquelle la somme des intérêts particuliers ne saurait constituer l’intérêt collectif.

Chacune et chacun d’entre-nous aura bien sûr sa vision des choses, son explication, sa solution magique. En un mot: sa vérité.

La difficulté réside ensuite dans l’analyse fine de ces différentes contributions. C’est alors le tamis technique, juridique et politique au sens premier du terme, qui permettra in fine aux élus de prononcer démocratiquement des arbitrages.

Merci à toutes et à tous de participer à cet exercice vertueux pour le bien de la commune.

Soyez assurés de notre ferme volonté à maintenir ce cap !

 

Les 25 élus de la majorité municipale

Aimons Limours

 

Retrouvez-nous sur   , Aimons Limours et