Limours en résumé

L’essentiel en quelques chiffres et mots clef, pour les nouveaux Limouriens comme pour les plus anciens.


code postal : 91 470

Territoires

- Limours est une des 36 700 communes de France,
- située au centre ouest de la région Île-de-France,
- au sud-ouest et en dehors de l’agglomération parisienne,
- tout à l’ouest du département de l’Essonne en frontière avec les Yvelines,
- dans l’arrondissement de Palaiseau

En terme de stratégie régionale, le SDRIF (Schéma Directeur de la Région Île-de-France) fait de Limours une charnière entre "le Cône de l’innovation", territoire urbain et à vocation de recherche et développement, au nord, et "l’Arc Vert Sud Francillien", territoire rural et touristique, au sud.

Localité

- C’est un chef-lieu de canton (12 communes : Pecqueuse, Boullay-les-Troux, Les Molières, Gometz-la-Ville, Gometz-le-Châtel, Janvry, Briis-sous-Forges, Fontenay-les-Briis, Courson-Monteloup, Vaugrigneuse, et Forges-les-Bains) par son histoire et son poids à l’échelle locale. D’un point de vue administratif, le redécoupage des cantons de 2014 a placé Limours dans le canton de Dourdan.

- C’est la ville centre de la Communauté de Communes du Pays de Limours (CCPL) constituée de 14 communes (26 350 habitants).

GIF - 438.8 ko
territoires

Localisation

- Limours est au carrefour de la route « horizontale » de Rambouillet à Arpajon et de la route de Paris à Chartres.

- La véloroute de Paris à Chartres (Véloscénie) passe aussi par Limours.

localisation

Les distances approximatives aux divers transports sont les suivantes :

- RER B

Saint-Rémy-les-Chevreuse : 8 km ½ .
Courcelles, la Hacquinière : 10 km ½.
Gif, Orsay : 11 ½ à 12 km.

- RER C

Breuillet Port-Sud : 14 km.
Dourdan, Saint-Chéron, Breuillet 15 à 16 km.

- gare autoroutière (jonction Massy RER B / Dourdan RER C)
à Briis-sous-Forges : 6,2 km

- TGV à Massy : 20 km

- Aéroport d’Orly : 32 km

Pour tous calculs de trajets par transports en commun, voir la page "transports en commun" (site Vianavigo).

- autoroutes

Péage de Saint-Arnoult : 17 km ½.
Et si vous souhaitez l’éviter :
Entrée-sortie d’Allainville sur l’A10 (Orléans, Toulouse) : 30 km.
Entrée-sortie d’Ablis sur l’A11 (Chartres, Tours, Bordeaux) : 27 km ½ .

Des lignes de bus relient Limours à St-Rémy-les-Chevreuse, Gif, Orsay, Briis-sous-Forges, Arpajon, Dourdan, ou Rambouillet (non limitatif).

Géographie physique

- Limours est en Hurepoix.
- Le Hurepoix est une région naturelle qui se définit comme l’ensemble des vallées du sud parisien qui creusent l’épaisseur du plateau de Beauce pour s’écouler vers l’est dans la Seine.
Le Hurepoix est donc un ensemble géologique et paysager de plateaux découpés et de vallons abrupts.
- Limours en est le centre géographique.

- Le territoire communal se définit comme un plateau, dit de Limours, creusé par deux ruisseaux : au centre par la Prédecelle, au sud par le ruisseau Blin.

- La Prédecelle naît à l’ouest de Pecqueuse puis s’écoule plein est sur 9 kilomètres.
Son versant nord est pentu et boisé.
Il interrompt brusquement le plateau agricole (plaine/ravin, champs/forêt), et c’est la caractéristique forte du Hurepoix.

- Altitude : 100 mètres à 177 mètres en terrain naturel, 181 mètres selon l’IGN au pont de la Bénerie. Ce qui fait de Limours le point culminant du Hurepoix et de l’Essonne.

Quelques quantités

- Superficies :
Le territoire communal fait 1 425 hectares
dont 798 ha (56%) de terres agricoles, 328 ha (23%) de forêts, 300 ha (21%) urbains.
Les bois communaux totalisent aujourd’hui près de 50 hectares en 3 parties, et doivent atteindre bientôt la centaine d’hectares.

- Démographie (en 2013) :
6 600 habitants en population totale,
6456 en population municipale (résidence régulière)
répartis en 2548 ménages
et comptant 1920 familles.
La démographie est sensiblement stable depuis 20 ans,
après avoir triplé en un quart de siècle (2264 habitants en 1968).

- Parc de logements :
2 701 logements, dont 2 007 maisons et 623 appartements,
358 logements à caractère social (soient 13,25 % du parc)

- Desservi par :
54 km de voiries
44 km de réseau d’alimentation en eau potable, avec un château d’eau de 5 400 mètres cubes (distribuant aussi Pecqueuse, Malassis et le Chardonnet).
34 km de collecteurs des eaux usées et 28 km pour les eaux pluviales.

Equipement (non limitatif)

- Deux groupes scolaires primaires, un collège, un lycée, un service petite enfance.

- Une bibliothèque municipale (38 000 oeuvres)
- 3 salles : la Grange, le Studio et la Scène (300 places en gradins rétractables), un studio d’enregistrement, salles d’écoles de musique.

- 3 gymnases (dojo, mur d’escalade, salle d’agrès, etc...)
- 3 sites :
Le Parc des Sports (piste d’athlétisme, 3 terrains, 11 cours de tennis, etc...),
Le plateau des Cendrières (terrain multi-sports sur goudron, parc des Cendrières comprenant un bowl, un boulodrome, des agrès, une aire de jeux d’enfants, le tout dans le cadre d’un arboretum),
L’Orée du Bois (skate-parc, terrain multisports, parcours de santé, boulodrome, pique-nique).

- 2 aires de jeux pour enfants (Cendrières, square Jean Moulin).

- 5 espaces verts (arboretum Jean Guittet, plateau des Cendrières, parc municipal, square Jean Moulin, Orée du Bois et bois communal).

- 1 kilomètre de sentes piétonnes, 7 kilomètres de sentes cyclables en ville, 12 parcs à vélos, 20 kilomètres de chemins ruraux autour.

Economie (non limitatif)

- 479 entreprises fournissant une grande part des 4270 emplois,
dont deux majeures : Thales Air Défense (900 employés) et la Coopérative agricole.
- 142 commerces, dont 45 boutiques concentrées sur la place du Général de Gaulle
- Deux marchés hebdomadaires : jeudi matin et dimanche matin sur la même place
- Une zone d’activité de 50 entreprises à l’ouest : rue du 8 mai 1945
- Une zone commerciale (bricolage, automobile, lavage voiture, super-marché) à l’est

Autres acteurs

94 associations

Labels, récompenses, engagements

- Ville Internet : @@@
- Ville fleurie : 3 fleurs
- diplôme national “Commune donneur”, distinguant le soutien de la commune au don du sang
- Trophée des Collectivités de l’APELS (l’Éducation par le Sport) pour le projet Handisport
- Grand Prix de la presse municipale (video)

- signataire de l’Agenda 21 départemental
- jumelages : Fégui (Mali), Nioro-du-Sahel (Mali), Minfeld (Allemagne)

Histoire et Patrimoine

- Blason : celui de la maison des Cheverny,
« D’or à la croix d’azur cantonnée de quatre ombres de soleil de gueule »

JPEG - 113.4 ko

- Limours est un village rural dont la vocation commerciale remonte au moins à 1506, date de création des marchés, et à l’époque d’une halle.

- Ce fut surtout le lieu d’un château de la Renaissance, qui fut souvent une villégiature royale (Charles V, François Ier, Anne de Pisseleu, Diane de Poitiers, Henri III, Richelieu, Louis XIII, Gaston d’Orléans…), jusqu’à la destruction intégrale de ce château suite à la Révolution.

Monuments, sites :

- L’église Saint-Pierre inscrite à l’ISMH (Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques).
Ses vitraux, classés MH.
La partie instrumentale de son orgue, classée MH.
13 œuvres par ailleurs inscrites à l’ISMH (retables, tableaux, statues).

- La chapelle orthodoxe roumaine (construction de tradition médiévale, fresques de la Bible)

- La véloroute Paris-Chartres-Le Mont-Saint-Michel dite Véloscénie (avec le viaduc, la vue sur Limours, et la piste de l’Aérotrain de Jean Bertin).

Photographies et cartes postales anciennes :

- Ce lien vers le site "Histoire et cartes postales anciennes etc..."